Takapulse Kits Déclic Webinaires Blog Plaisir d'offrir S'inscrire Se connecter

Connaissance de soi : pourquoi et comment mieux se connaître ?

Qui êtes-vous ? Si on vous demandait de vous présenter, que diriez-vous ? Votre nom, prénom, votre profession, vos caractéristiques physiques… ? C’est ce que la plupart des gens auraient répondu. Cependant, nous sommes bien plus que notre identité, notre métier, notre apparence physique ou ce que l’on possède. Se définir ainsi est l’illusion de bien se connaître… Nous avons tous tendance à nous enfermer dans une représentation de nous-même qui nous éloigne en fait de qui nous sommes réellement.

Pour se connaître réellement soi-même, s’épanouir et vivre une vie pleine de sens, il faut renoncer à la reconnaissance et entamer un vrai travail d’introspection. Découvrons dans cet article pourquoi il est essentiel de mieux se connaître et comment pratiquer…

 

1.  Qu’est-ce que la connaissance de soi ?

 Connais-toi toi-même”. Socrate

Reconnue depuis des milliers d’années et encore aujourd’hui, comme l’une des clés du bonheur, la connaissance de soi est avant tout une invitation à l’introspection...
La connaissance de soi consiste à orienter les projecteurs à l’intérieur. C’est plonger au plus profond de soi pour découvrir ce qui nous rend unique, ce qui est important pour soi, quelles sont nos aspirations profondes,... Ce cheminement est basé sur le fait d’observer son cerveau et d’être conscient(e) de sa manière de penser…
 
Vous avez déjà dû vous rendre compte qu’en une fraction de seconde vous pouviez soudainement être submergé(e) par un sentiment d’inconfort, juste parce qu’une pensée négative vous avait traversé l’esprit. Dans ces moments-là, il est important de prendre conscience de ce qui se passe en nous, de reconnaître cet inconfort et de se poser la question : Pourquoi ? Pourquoi mon cerveau m’envoie-il ce message de menace imminente?  Pourquoi cette situation/pensée me met-elle dans cet état ?  Savoir répondre à ces questions est une première étape vers la connaissance de soi.
En observant nos émotions, en les accueillant, en leur permettant d’exister au lieu de vouloir s’en débarrasser au plus vite nous parvenons à mieux les gérer. Dans le cas contraire, nos émotions peuvent parfois nous amener à un état primitif de peur, d'agressivité, de fuite.

La connaissance de soi nous permet de prendre conscience de nos besoins, nos valeurs, nos aptitudes particulières, nos limites, de ce qui nous inspire, nous fait vibrer, ce qui nous rend heureux(se) ou pas,... On est alors plus plus sûr de soi, plus ancré, plus solide dans nos choix et moins influençable par l’avis des autres !

C’est dire si la connaissance de soi est une clé indispensable pour reprendre le pouvoir sur sa vie, lui donner du sens, se l’approprier pleinement, s’épanouir et trouver le chemin de l’alignement ! Et c’est un travail qui peut durer toute une vie car nous sommes en constante évolution.

 

2. Quels sont les signes de l’ignorance de soi ?

 L'ignorance de soi est la racine de tous les maux.” Parole de L'Ange - JP Godeaut

De nombreux signes peuvent nous montrer que même si nous pensons nous connaître, nous ignorons en réalité qui nous sommes réellement...

  • Etre incapable de se contrôler

Tout d’abord, le premier signe d’une ignorance de soi est l’incapacité à se contrôler, en d’autres termes être esclave de ses addictions ou émotions. Tout ce que l’on expérimente n’est que le miroir de tout ce que l’on vit à l’intérieur de soi. On ne peut pas transformer le monde extérieur si on ne transforme pas son monde intérieur !

  • Manquer de motivation

L’ignorance n’est point le manque de savoir, mais le manque de connaissance de soi ; sans connaissance de soi il n’est point d’intelligence.” J. Krishnamurti

Le manque de confiance en soi, de motivation, de goût pour notre travail ou encore la procrastination,... sont bien souvent les révélateurs d’un manque de connaissance de soi ! En effet, difficile d’être motivé(e) par exemple lorsque notre travail ou les défis qu’on se lance ne nous correspondent pas vraiment….
Si l’on ne sait pas définir ce que nous aimons, si nous ne mettons pas le doigt sur ce qui nous fait vibrer, nous sommes résignés à manquer de motivation dans tout ce que nous entreprenons. Partir à la découverte de soi c’est donc aussi gagner du temps et cibler directement ce qui nous rend heureux !

  • Des difficultés à créer des liens sociaux

 Tu n’as de sympathie avec l’autre que ce que tu as accepté de sympathie avec toi.” Fabrice Luchini

Il faut se comprendre pour comprendre l’autre. Une mauvaise connaissance de soi crée souvent de mauvaises relations avec les autres. Si on ne connaît pas nos besoins et nos limites, si on n’est pas capable de définir le territoire qui est le nôtre, c’est la porte ouverte à la souffrance, au mal-être et à des relations compliquées.

 Tu vas chercher l’autre uniquement pour te confirmer dans ce que tu es.” Nietzsche

Autre facteur important pour bénéficier de relations saines : l’empathie ! Avoir de l’empathie nécessite de comprendre l’autre et pour cela il est nécessaire avant tout se comprendre soi-même.

Le manque de connaissance de soi a des répercussions sur l’ensemble de notre vie, en effet, comment savoir ce qu’on veut, comment prendre de bonnes décisions, comment trouver un sens à sa vie, trouver sa place, l’activité qui nous correspond vraiment ou avoir des relations authentiques avec les autres si on ne se connait pas profondément ?
On voit donc bien l’intérêt d’apprendre à mieux se connaître… Mais comment pratiquer ?

 

3. Comment se connaître soi-même ?

 Quiconque progresse sur la route de la réalisation de son Soi, inconscient, rendra nécessairement conscient les contenus de l’inconscient personnel, ce qui élargira considérablement l’étendue, les horizons et la richesse de la personnalité.” Carl Gustav Jung 

  • Accepter le fait qu’on ne se connaît pas

Pour apprendre à se connaître, la première étape est l’une des plus difficiles dans la connaissance de soi : il s’agit de laisser tomber tous les préjugés que l’on a sur nous-même. Savoir dire « je ne me connais pas » n’est pas facile. Tout le monde pense bien se connaître mais apprendre à se découvrir c’est savoir se débarrasser des étiquettes qui nous étouffent et qui ne collent plus avec notre vraie identité. L’introspection nécessite de faire peau neuve ! Il faut donc mettre son égo et sa fierté de côté en admettant que nous avons pu avoir tort depuis le début sur qui nous pensions être…

  • Adopter une position d’observateur et d’humilité sur soi-même

Développer la connaissance de soi c’est aussi s’observer, ce qui nécessite de prendre du recul. Il s’agit de s’observer de façon neutre comme on observerait un inconnu. L’idée est de se découvrir de façon objective sans omettre les détails de sa personnalité que l’on aimerait cacher. Tenir un journal personnel peut aider à cette prise de recul. En prenant un moment chaque jour pour noter ce que l’on vit, ses intentions, ses importants, ses réussites, ses difficultés, ses émotions, ressentis, pensées,… on apprend à vivre un peu plus en conscience et surtout, on apprend à mieux se connaître.

  • Passer du temps seul avec soi-même

Eh oui, pas de secret, pour apprendre à se connaître il ne faut pas craindre de se retrouver face à soi-même ! Savoir rester avec soi c’est prendre le temps de s’analyser avec bienveillance et de prendre conscience de son chaos intérieur (état global de désordre, absence de sens ou de direction) mais aussi de son potentiel. Comme l’explique Nietzsche, il faut apprendre à rester seul avec soi-même et descendre dans les abysses de notre personnalité, là où personne n’est encore allé. La clé est donc de s'analyser, de s’étudier,... Chose impossible à faire si on est constamment entouré de distractions ou sous l’influence des uns et des autres. En ignorant ce qui se passe dans notre inconscient on est condamné à vivre dans l’illusion de ce qu’on pense être. Se retrouver avec soi c’est mettre de côté la peur de se découvrir et de se retrouver face à soi-même.

  • Prendre conscience de son chaos intérieur

Notre chaos intérieur désigne toutes nos pensées négatives, nos pensées limitantes, nos lacunes, nos souffrances, nos blessures. Prendre conscience de ce chaos et se découvrir entièrement fait partie du cheminement vers la connaissance de soi. Et c’est souvent en ayant le courage d’appréhender ce chaos intérieur que l’on trouve ce qui nous renforce et nous permet d’avancer.

  • Passer à l’action

S’il est primordial de prendre du temps pour soi, pour s’observer et apprendre à se connaître, il l’est tout autant de passer ensuite à l’action. Se challenger, sortir régulièrement de notre zone de confort nous permet de savoir ce qui doit être travaillé, amélioré chez nous, selon nos propres normes. Ici, point de comparaison par rapport aux autres, la seule comparaison possible se fait par rapport à nous, à celui ou celle que nous étions hier. C’est en programmant régulièrement des sorties de zone de confort que l’on en apprend le plus sur nous-même et que l’on progresse.

 L'échec permet d'expérimenter la vie alors que la réussite vous pousse à vous identifier au succès et donc à vous perdre.” Laurent Gounelle

La connaissance de soi demande donc beaucoup d'assiduité, elle commence par l’écoute de soi, de ce qu’on ressent et demande de porter attention à sa vibration intérieure, passe par un recentrage sur soi et se poursuit par les défis du quotidien.

  • Se reconnecter à soi grâce à des outils efficaces

Certaines pratiques vont être d’une aide précieuse dans cette démarche de reconnexion à soi, pour apprendre à être à l’écoute de soi, des messages de son corps et de son cœur plutôt que son mental ! Il en existe beaucoup, mais nous avons choisi d’évoquer ici celles qui nous aident le plus au quotidien :

- La méditation : véritable philosophie de découverte, d’écoute de soi et de connexion à notre monde intérieur. Ses nombreux bénéfices ne peuvent que nous inciter à une pratique régulière, ce qui nous permettra de maintenir ce lien avec notre intériorité, affinant ainsi notre connaissance de nous-même.
Pour en savoir plus, découvrez notre article sur la méditation.
- La sophrologie : une autre porte d’accès à la connaissance de soi, à la découverte de son corps, de ses émotions,... sans jugement, avec bienveillance.
- Le Yoga : voie de connaissance de soi qui passe par le corps, le souffle et l’esprit. Cette pratique, issue de la philosophie indienne, a des effets bénéfiques en profondeur sur le plan physique comme sur le plan mental.
- Le Qi Gong : discipline issue de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Pratiquée de manière régulière, cette gymnastique douce permet de retrouver l’équilibre physique, psychique et spirituel.

A vous de tester maintenant ! Le plus important est d’apprendre à faire ces retours à soi régulièrement, cela peut-être en inscrivant ces temps sous forme de routines à des moments précis de la journée, par exemple. Ne sous-estimez pas le pouvoir de ces petits pas, ces petits moments que l’on s’accorde et qui peuvent faire une grande différence dans notre vie !

 

La connaissance de soi est donc une perpétuelle introspection, une perpétuelle découverte de soi sur tous les plans (professionnel, relationnel, spirituel,...) et tout au long de la vie. Vouloir mieux se connaître, c’est avoir envie de s’améliorer de jour en jour. Pour nous aider dans cette quête, la préparation mentale, physique ou encore émotionnelle sont de précieuses ressources.
La connaissance de soi est donc le socle nécessaire à partir duquel bâtir sa vie, prendre de bonnes décisions, choisir le chemin vers son épanouissement et mener une vie alignée !

 

 

 

Photo créé par zinkevych - fr.freepik.com

 

 

 

Ne ratez aucune news !

Close

50% completé

Dernière étape

Pour être informé(e) de toutes nos actus, nouvelles ressources, webinaires,... c'est par ici 👇